Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
29 août 2007 3 29 /08 /août /2007 15:47

 

 
 

Verses.jpg Une musique qui pourrait paraître sage et appliquée, mais qui si on ferme les yeux est d'une sensibilité et d'une beauté inouïe. 
 
Je m'y suis baladée comme sur un chemin d'automne. 
 
Vous savez, ces promenades solitaires où on a que la brume pour compagne. 
Cette musique volette à petits coups d'ailes, doucement comme les poussières dorées des raies de lumière au travers des branches, en milliards de petites notes qui font froncer les yeux avec délice. 
 
Une voix pull-over, douce, chaude, qu'on remonte autour de cou avec la main, complaintes légères et plaintives, je ne dis pas larmoyantes , juste inspirées, raffinées, confortables et parfois douloureuses. 
Une voix qu'on laisse raconter des histoires d'amour un peu tristes. 
 
Un violon rond et dansant venu d'un coin d'Irlande, ritournelle d'amours intemporelles, des guitares acoustiques de soir de feu de bois pétillantes de flammèches harmoniques et une calvacade de petits doigts papillons sur un clavier tout moelleux et tourbillonnant d'échos du vent de la lande. 
 
Une musique qui s'enroule, suave, sensible, toute en douceur et en tendresse. 
 

 

 

Encore et encore...

Repost 0
Published by maynine
commenter cet article
29 août 2007 3 29 /08 /août /2007 15:44

 

 
 
MORPHINE.jpg Du jazz rock alternatif tranquille et puissant, hyper planant. 
Un saxophone rond et lourd qui vous entraîne dans un trip monumental. 
Tout à fait le genre de musique où on plonge avec délice comme dans des volutes soyeuses et légèrement psychédéliques. 
Impossible de ne pas scander le rythme physiquement, ça vous ramasse et vous bringuebale comme une fleur de marijuana tombée dans les vagues parfumées de l'océan. 
Rêve de douceur et de violence mélangés qui vous possède littéralement. On en sort apaisé, alourdi d'une sensation de bien être et de plénitude complètement envoûtante et jouissive. 
Une musique parfaite d'après midi au coin du feu. 

Repost 0
Published by maynine
commenter cet article
29 août 2007 3 29 /08 /août /2007 15:43

 

 
 
Monday.jpg J'ai eu beaucoup de mal avec cet album. 
Je ne sais pas pourquoi, j'ai mis un grand moment avant de trouver une couleur, un fil conducteur qui me permette d'entrer dans la musique. 
 
Pour moi c'est une histoire "douloureuse". Je ne sais pas, une sorte de quête peut-être? Une recherche? 
En tous cas un entreprise difficile. 
 
Il est sombre, mais pas lugubre. C'est une musique "sérieuse". 
Je la vois comme une marche pénible, déterminée et longue, semée d'embûches vers un but bien précis. 
La conviction dans la voix le laisse à penser du moins. 
 
Comme une chrysalide qui essaierait de se débarrasser à grand peine de sa gangue, de sa prison, de prendre son envol. 
 
Ce n'est pas une musique "reposante", pas compliquée non plus, au contraire, il y a une espèce de "simplicité brute" qui accroche l'oreille. Tout semble à l'évidence très bien en place, le clavier a des parties somptueuses, ("Till Dagmar" est un pur moment de poésie, une respiration.) 
 
Toutes les parties vocales/choeur "marchent" en martelant bien le chemin, comme autant de pèlerins suivant la voix lead appuyée sur son grand bâton de guitare. 
 
Voilà ! Cette musique est un "pèlerinage mystique"! Un long périple au travers de la montagne Rédemption . 
 
Et c'est certainement la raison pour laquelle j'ai eu tant de mal à l'écouter. 

Repost 0
Published by maynine
commenter cet article
29 août 2007 3 29 /08 /août /2007 15:40

 

 
 
Forlon.jpg Je ne savais pas que c'était ça le Doom... 
 
C'est absolument sublime. Il y a tout là dedans. 
Tous les sentiments, toutes les émotions que peut donner la musique...
 
Une voix superbe, légère, pure, inspirée, claire, puissante, quasi céleste. 
Je ne sais pas quel est ce voyage mais c'est un voyage qu'il faut faire. 
 
Ça commence par des sons de cloche et la marche sombre et pesante de la batterie. 
Les guitares campent l'atmosphère, ça va être très triste, plein de symboles et de couleurs. 
Je vois un vert très sombre, profond, presque noir. 
Mais, comme un coup de couteau qui déchire un velours lourd et épais une voix perce, éclatante, magnifique, vibrante, incroyable. Un éclair blanc éblouissant. 
 
Et à partir de ce moment tout ne sera que jeu entre espoir et douleur à la fois lent, majestueux et éthéré. 
 
Cette musique est purement irréelle, elle accompagne un rêve. 
Rêve d'un monde parfait, où tout est harmonie, équilibre. 
 
Harmonie des couleurs, un camaïeux de verts du plus lourd à celui de la transparence des ailes d'un insecte qui n'existe que sous la plume d'un dessinateurs inspiré. 
Equilibre de la palette, toute en nuances. 
Harmonie des notes, qui s'entremêlent en arabesques puissantes et somptueuses. 
Equilibre des instruments entre eux. Chacun étant la pour mettre en valeur les autres. 
 
Et cette voix... 
 
Une voix du coeur. Une voix de l'âme. Une voix comme on en entend dans la cathédrale d'une immense et profonde forêt quand on est seul avec ce qu'on pourrait appeler Dieu. 

Repost 0
Published by maynine
commenter cet article
29 août 2007 3 29 /08 /août /2007 15:38

 

 
 
Silence.jpg Toujours cette voix magnifique, puissante et légère. Bouleversante... 
Une musique élégante qui évolue entre rêve, passion, émotion et douceur. 
C'est un autre monde juste entrevu. Une musique raffinée et précieuse. Elégante et subtile. 
 
Un début mystérieux, sombre, puis un éclair qui déchire un ciel où flottent des voix angéliques. 
Un piano chemine de nuage en nuage et la voix commence son ascension magnifique, comme en équilibre sur un arc en ciel. 
 
C'est paisible, reposant, un havre de paix enfin trouvé. 
Il y a de la magie dans ces notes, elles frisent l'iréel. 
 
Un rythme déstructuré tout à fait prog qui incite à fermer les yeux et à se laisser porter. 
La basse est magistrale! Elle vous prend au ventre, vous bouscule, vous pousse plus haut, encore plus haut. 
Imaginez une ballade dans le ciel. 
Rien ne vous alourdi, tout est vaporeux, fluide, limpide. 
 
Et cette voix... 
 
Un homme avec toute sa sincérité, sa faiblesse, qui évolue en plein ciel. Qui fait tomber ces chaînes une à une au fur et à mesure que la musique devient puissante, enveloppante, grandiose, osons le mot. 
Cette voix qui offre toute une palette de couleurs. Tendre, fine, convaincue, passionnée, coléreuse, douce, veloutée. 
Une "voix oiseau" qui plane, virevolte, se pose, effleure l'infini, plonge en un piqué vertigineux, repart, tourbillonne, sans jamais se poser ni paraître fatiguée. 
 
C'est si facile, si agréable de se laisser glisser sur les cordes de cette musique. 
 
C'est beau... Beau d'un bout à l'autre. 

Repost 0
Published by maynine
commenter cet article
29 août 2007 3 29 /08 /août /2007 15:36

 

 
 
Un groupe metal composé uniquement de noirs. Je pense qu'il est unique sur ce plan là non? 
Mélange de metal fusion, de hard rock et de sons afro-américains. Découverte intéressante mais qui ne me fait tout de même pas grimper aux rideaux. 
 
Vernon Reid (guitare) 
Corey Glover (chant) 
Muzz Skillings (basse) 
William Calhoun (batterie). 
Deux morceaux de l'album sont produits par Mick Jagger. 

Repost 0
Published by maynine
commenter cet article
29 août 2007 3 29 /08 /août /2007 15:32
Bobby-McFerrin-Circlesongs.jpgUne musique hypnotique. Mélange de jazz, de rythm n blues et d'incantations. Très reposante, avec de superbes vocalises primitives et pures. 
Ce sont huit Gospels/Mantras exécutés en une sorte de prière. 
Une musique tribale douce, a cappella. Corporelle, légère comme un oiseau suspendu dans un courant d'air. 
A écouter dans tous les moments de stress pour guérir. 
Très belle. 
Toutes ces mains sont autant de mains tendues pour vous aider...

Repost 0
Published by maynine
commenter cet article
29 août 2007 3 29 /08 /août /2007 15:30
Folkemon.jpgBon, je me lance. 
Si je dis que c'est "festif" on va me tomber dessus à bras raccourcis.  
Alors non, ce n'est pas festif. C'est "pétillant" et "signifiant". 
Comme toujours je ne sais pas ce qu'ils racontent mais ça me donne l'impression d'être "important". 
Ce ne sont certainement pas des historiettes malgré le style trolls et lutins celtiques. 
Il y a de la conviction dans la voix de ce gars. En fait c'est le rythme qui m'impressionne le plus. Il n'y a pas de "respiration" dans cette musique. 
Elle accroche et débite comme si il n'y avait pas de temps à perdre. 
Dire tout. Vite. Tout ce qui est important. Persuader. Convaincre. 
Mais pas comme dans un combat. Non. Je dirais de façon militante. 
Bref, j'aime parce que ça sent la sincérité 

Repost 0
Published by maynine
commenter cet article
29 août 2007 3 29 /08 /août /2007 15:26
cover5815-42177.jpgUne atmosphère difficile, lourde, sombre. 
Mais avec des soli absolument fabuleux qui partent dans tous les sens. 
"Warhead" démarre l'album sur les chapeaux de roues, mélange de hargne heavy et d'allusion à la musique classique. 
Il flotte là dessus un je ne sais quoi de triste, je ne sais pas... Cette album me fait une curieuse impression. 
Peut-être l'utilisation du piano, des flûtes, des hautbois, violoncelles et violons? 
La suite des "King of Thylia" semble venir d'un autre monde. La puissance du heavy mais avec le recul d'un progressif fantastique. J'aurais aimé une voix un peu moins rocailleuse mais le contraste est peut-être voulu. 
Celà donne une sorte de désespoir à l'ensemble. 
Il y a de la "majesté" dans cet album. Une densité assez rare. 
Des passages de guitare quasi classiques, une belle place laissée aux instruments. 
Mais. 
On attend toujours qu'il se passe quelque chose... "Gouls of Time" et "Dark Whispers"entre-ouvrent une porte vers un monde mystérieux. 
"One Last Season" ébauche un bel envol avec ses allusions jazzy. 
Mais. 
"The Heroes's Tale" affleure ce que j'attendais en flirtant avec la musique médiévale dans une très jolie ballade. La voix y est plus douce. Plus adaptée. 
Mais. 
Il me manque un je ne sais quoi. Une étincelle? Une lumière? 
Une couleur plus franche qui aurait permis le voyage. 
La palette n'est pas précise, elle oscille entre un jaune qui aurait pû être céleste et un bleu qui aurait dû être plus terre à terre. 
Ça aurait pu donner un joli vert mais voilà... il manque le coup de pinceau. 
 
Je vais tenter "The Five Shires". 

Repost 0
Published by maynine
commenter cet article
29 août 2007 3 29 /08 /août /2007 15:25

Dominate.jpgBeaucoup plus "nerveux" que ce que je connais du groupe. 
Une batterie à cent à l'heure, un chant d'un dynamisme fou. 
Voix éraillée de temps en temps, douce et mélodique à d'autres, un clavier tantôt "convenu", parfois presque jazz. 
 
On est loin du Adagio romantique. 
Ça "dépote"! 
 
Je trouvais la pochette laide avant d'écouter mais enfin de compte elle symbolise assez bien la nouvelle direction du groupe. ( même si elle reste toujours aussi moche). 
L'image d'un être étrange devant la représentation du classicisme. 
Superposition de deux musiques, de deux époques. 
 

Repost 0
Published by maynine
commenter cet article

Présentation

  • : MuSiQuEs Au BoUt D'uN PiNcEaU.
  • MuSiQuEs Au BoUt D'uN PiNcEaU.
  • : Parfois en fermant les yeux on entend des couleurs...
  • Contact

Peintanotes.

 

Quand la musique devient couleurs...

Si lorsque vous jouez sur un piano chaque note évoque pour vous une couleur.
Si chaque son s’affiche en vert, rouge ou légèrement bleuté de façon irrépressible et incontrôlable.

Si la musique vous prend par le bout des cils jusqu’à vous promener sur un arc en ciel en secouant des poussières d'étoiles.

Alors nous partageons le même trésor.

D’aucuns diront que nous sommes fous ou pour le moins illuminés mais vous et moi savons que ce « don » est magique. 

Recherche

Musichromie.

Un jour je me suis rendu compte que j'entendais en couleur.
Il parait que ça s'appelle la synesthésie.  

En Salles.