Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 mai 2014 4 08 /05 /mai /2014 17:58

http://www.nuclearblast.de/en/label/music/releases/dateien/1170406201_large.jpg?x=330&y=330La première chose qui a attisé ma curiosité chez les gars d’IMMORTAL, hormis le fait d’en entendre parler à longueur de forum, c’est leur aspect.
Les Frères Jacques déguisés en méchants pandas croisés avec des blaireaux  je trouvais ça plutôt drôle.
Sauf que ces gars ne sont pas du tout marrant…
Ou alors ils sont sur-vitaminés et le chanteur n’est pas tombé sous le bon climat vu la laryngite qu’il se trimbale.
Mais bon, la pochette est jolie, ça a l’air de parler de grand nord, de château fantastique combattant une furie de glace, de cieux déchaînés où tournoient des corbeaux de mauvaise augure… Aller, je me lance.
Vu le peu d’attirance que j’ai pour les voix venues d’outre tombe je me concentre sur la mélodie et le rythme. Audition sélective.

Quelle curieuse musique. A la fois violente, tourmentée et mélodique.
Une vraie douche écossaise avec des pointes qui vrillent l’oreille au beau milieu de borborygmes venus du fond des abysses qui vous enserrent le cœur comme une crise d'angor.
Elle est tantôt vive et bleu acéré comme un glacier et tantôt rougeoyante comme une lave en fusion. Inaccessible. Envoûtante.
Pffiouuu…. Cette alternance de galops effrénés et de plages sonores angoissantes n’est pas de tout repos.
 Je ne saurais dire ce qui domine. La puissance. Le mystère. La violence. La mélodie.
 C’est douloureux, épique, vociférant, révolté et glaçant jusqu’aux os.
J’ai écouté plusieurs fois jusqu’à la fin, je me suis appliquée en serrant les dents et en remontant le col de mon pull et toujours est-il que je n’ai pas réussi à ne pas aimer complètement.

Mais on ne m'y reprendra pas.

Partager cet article

Repost 0
Published by maynine
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : MuSiQuEs Au BoUt D'uN PiNcEaU.
  • MuSiQuEs Au BoUt D'uN PiNcEaU.
  • : Parfois en fermant les yeux on entend des couleurs...
  • Contact

Peintanotes.

 

Quand la musique devient couleurs...

Si lorsque vous jouez sur un piano chaque note évoque pour vous une couleur.
Si chaque son s’affiche en vert, rouge ou légèrement bleuté de façon irrépressible et incontrôlable.

Si la musique vous prend par le bout des cils jusqu’à vous promener sur un arc en ciel en secouant des poussières d'étoiles.

Alors nous partageons le même trésor.

D’aucuns diront que nous sommes fous ou pour le moins illuminés mais vous et moi savons que ce « don » est magique. 

Recherche

Musichromie.

Un jour je me suis rendu compte que j'entendais en couleur.
Il parait que ça s'appelle la synesthésie.  

En Salles.