Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
25 mars 2008 2 25 /03 /mars /2008 22:48
FNM.jpgBon. Je m'attaque au morceau...

Déjà je ne trouve pas ça homogène. Chaque titre a son style. Ce n'est pas pour me déplaire mais c'est un peu déstabilisant.
Un début "classique metal de mecs" dont je n'aime pas du tout la partie batterie, trop "jaune" aigrelette et un gars qui ne parait pas franchement en colère.
Deuxième titre du même acabit mais ça commence à devenir un peu plus original avec des breaks assez bien placés. Et puis surtout le batteur a enfin trouvé autre chose que ses cymbales à frapper...
Tiens... Ça change. On vire au bleu jazzy. Très velours. La voix devient plus caressante, ça commence à m’intéresser ce truc.
De belles guitares toutes bleues, de beaux échos, sympa…
Aïe… Les voilà qui s’énervent à nouveau. Mais plus sincères là, voilà, c’est mieux, ce rythme presque rap convient mieux, et puis les hachures dans le tempo sont intéressantes, on prête bien l’oreille, on attend…. Ça va exploser ? Ça ne va pas exploser ?
Ah ben non. Le soufflet retombe...
Allons bon… Une musique de cirque. Roulements de tambour, les cuivres… La piste éclairée, les équilibristes, le saut de la mort, tout ça… Bizarre.
Pfff… Trop décousu tout ça.
Ayé on lui a piqué son steak à l’autre. Ça chauffe ! Bon Dieu mais rendez lui sa pitance qu’il se calme !
Ah ben voilà… Il se calme.
Retour à une ambiance de piano bar. Franchement c’est y pas mieux comme ça hein… Ça sert à quoi de s’énerver… Tu as une très belle voix gars, autant la mettre en valeur.
Mmm… Retour au sérieux et à la colère. Quelle douche écossaise cet album ! « Ugly In The Morning”, ah ben oui ça c’est clair, c’est franchement moche.

( Gniiiii…. Je suis une femme de volonté j’irai jusqu’au bout ! Quelqu’un a une aspirine siouplé…)

"Take This Bottle," ah ben je veux bien tiens. Pour faire passer l’aspirine.
Là ça me fait songer au sketch du gars qui emballe dans une boite.
« Non mais il est con ce type ! Il me laboure le dos avec ses ongles ! Non mais j’vous jure y a des malades ! J’aurais du rester à faire tapisserie moi, j’suis sûre que je vais avoir un bleu ! »
Franchement j’ai du mal à me concentrer pour écouter la suite.

Aller. Je laisse tomber. Ce n’est pas pour moi Faith No More. Cette alternance de styles, ces ruptures, ce patchwork de couleurs criardes, non, vraiment je ne suis pas séduite même si il y a quelques titres bien ronds et bien lourds.
Le chant à la Sinatra œil de crooner perché sur un dromadaire au beau milieu d'une église évangéliste à la fin ça ne le fait vraiment pas.
Repost 0
Published by maynine
commenter cet article
11 mars 2008 2 11 /03 /mars /2008 22:35
aa_cover_small.jpgTranquille et doux. Serein même.
Mais attention hein ! Pas mièvre. Juste un peu nostagique et plein d'émotion avec des claviers tout à fait rétro.
Elégant, un peu précieux, mais délicieusement rock.
Aérien et velouté.
Repost 0
Published by maynine
commenter cet article
5 mars 2008 3 05 /03 /mars /2008 23:29

pagans_mind_celestial_entrance.jpgUn album qui porte bien son titre et pour une fois la couleur de la pochette correspond parfaitement au thème « synesthésique » de la musique.
Il y a là une débauche de bleus plus expressifs les uns que les autres.
L’apparente froideur électrique de l’introduction est très vite réchauffée par la voix de Nils K. Rue qui tout du long va contrebalancer les parties instrumentales.
Nous entrons dans un monde mystérieux, spatial, les guitares évoluent d’abord en volutes transparentes, puis s’élèvent progressivement en torsades aigues et robotisées qui vrillent l’oreille et forcent l’attention. On a presque envie de baisser la tête en entendant filer des comètes de notes au dessus de soi.
Chevaucher les étoiles avec cette équipe de virtuoses n’est pas chose aisée, on en attrape le tournis, mais c’est merveilleusement grisant et on a franchement pas envie de quitter la navette. Une seule solution pour ne pas être mis sur orbite, s’agripper au filin de la batterie et ne plus le lâcher !

Cette musique est véritablement lumineuse et énergique. On en ressort ébouriffé, grisé d’altitude, les yeux remplis d’étoiles et le cœur léger d’immensité cosmique. 

« Somewhere I'll fly away
High on wings, I'm gazing from the sky
In silent emptiness
I close my eyes”

Repost 0
Published by maynine
commenter cet article
5 mars 2008 3 05 /03 /mars /2008 14:15
cov3348.jpgWhite Lion ça sent la déco clinquante en plastic et en formica rouge qui arrivait en France avec les premiers feuilletons à la télé en noir et blanc dans les années soixante/soixante dix.
Ah… « Papa avait raison. » ma première permission télévisuelle au delà de 18 heures…

Ça sent les jeunes gens délurés en jeans trop courts à revers sur des chaussures noires cirées bien comme il faut et des socquettes blanches bien sages. Les filles clones de BB en jupes à carreaux vichy bouffantes aux cheveux tirés en queue de cheval ( Dirty Woman).

Ça sent les premières surboum devant le tourne disques Tepaz Oscar propriété enviée de l’ado boutonneux à grosses lunettes noires en écailles (Going Homme Tonight).
Ça sent les premiers slows, (Broken Home) les premiers milk shake Osterizer, les premiers Dingball flippers, les premiers Coca Cola et le bubble-gum dans les premières boites de nuits équipées de Jukebox Prodige de luxe 60 disques.
White Lion ça s’énerve un peu de temps en temps en prenant des poses à la Hendrix ( Let’ Get Crazy ) et de temps en temps ça sent le patchouli fleuri des premiers babcool ( Don’t Sav it’s Over).

White Lion c’est rétro, c’est charmant, ça n’a pas révolutionné le monde de la musique mais c’est mignon comme tout.
Repost 0
Published by maynine
commenter cet article
17 février 2008 7 17 /02 /février /2008 14:02
LastAutumn.jpgUn groupe suedois issue de FAIR WARNING ( Mikael Erlandsson et Andy Malacek ) et EUROPE ( John Leven, Mic Michaeli et Ian Haugland ).
C'est rock, mélodique à souhait, très agréable, avec plein de jolies balades un peu gniangnian " - You are the one, we are the twoooooo...."   et un "Blink Of The Eyes" très sitcom américain des années 80 qui me fait rajeunir de quelques années à chaque fois que je l'écoute.
Mikael Erlandsson (chant)
Andy Malacek (guitare)
Mic Michaeli (clavier)
John Levén (basse)
Ian Haugland (batterie)
Repost 0
Published by maynine
commenter cet article
15 février 2008 5 15 /02 /février /2008 23:42
anodandawink.jpgVous fermez les yeux et vous vous laissez emporter...
A Nod And A Wink c'est l'enfance, la nostalgie. C'est comme un jouet cassé que vous retrouvez dans un coin de grenier.
Combien de fois avez vous été tenté de le jeter ce vieux nounours borgne et manchot, cette petite voiture toute rouillée. Mais chaque fois vous avez replacé Teddy au fond d'une malle et essuyé le camion de pompiers en jetant un œil par-dessus votre épaule pour être sûr que personne ne vous voyait.
Parce que bon ça ne fait pas franchement warrior de garder son nounours.
Il y a des musiques boites à malices comme ça qui vous reflanquent de l’acné sur le nez et vous font retrouver ce que seuls les petits enfants voient.
Ces milliers de petits gnomes voletant dans les rais de lumière les après midi d’été au travers des volets de la chambre où on vous obligeait à faire la sieste et qui comprenaient, eux, que « c’est pas juste c’est que les petits qui font la sieste ».
Vous y retrouvez votre madeleine à vous, l’odeur du pain grillé et du Nesquik trop chocolaté parce que « c’est bon pour toi c’est plein de magnésium ça te fera des os solides » elle a dit Mamie.
Du haut de vos trois pommes vous combattiez des monstres de lego sur un fidèle destrier et pilotiez des avions de chasse invincibles fait de deux chaises renversées. Vous traversiez sans peur les précipices en équilibre sur des rebords de trottoirs et vous n’auriez échangé les cabanes soit disant secrètes montées avec les copains contre aucun palais au monde.
A Nod And A Wink c’est l’odeur de l’herbe couchée par le plaid à carreaux les jours de pique nique, c’est la chasse aux lézards dans les cailloux brûlants de soleil, c’est la petite fille au nez couvert de tâches de rousseur objet de vos premiers émois. C’est cette horrible boule de verre où tournoient des flocons de neiges éternelles autour d’un chamois mâchonnant sempiternellement un edelweiss.

C’est tout ce monde merveilleux retrouvé le temps de quelques accords.

* referme la boite magique… *
Repost 0
Published by maynine
commenter cet article
17 janvier 2008 4 17 /01 /janvier /2008 22:42
novact.jpgUn metal progressif solide et énergique, sans ziguouiguoui superflus, plein de jolis soli, un brin pop, un brin heavy, un petit peu gothique sur les bords.
Pas compliqué, assez "traditionnel" mais bien sympatique avec une très belle voix expressive et lumineuse et une bonne orchestration.
Repost 0
Published by maynine
commenter cet article
13 janvier 2008 7 13 /01 /janvier /2008 22:48
c41486c21g2.jpgC'est surprenant, j'aime bien.
Mélange de métal et de funk. La voix est bien campée avec de bons choeurs. Une rythmique bien sentie. Des guitares saturées juste ce qu'il faut.
C'est pesant sans être lourd. Une bonne production bien équilibrée.
Repost 0
Published by maynine
commenter cet article
13 janvier 2008 7 13 /01 /janvier /2008 22:42
california1103740058604819.gifVous êtes morose? Enchifrené? Un tantinet dépressif? Ecoutez Mr Bungle !
Repost 0
Published by maynine
commenter cet article
13 janvier 2008 7 13 /01 /janvier /2008 22:32
496.jpgUn de mes meilleurs albums.
Une douceur infinie, de la poésie, une voix de miel, des mélodies en veux tu en voilà et un des plus beaux solo de guitare que je connaisse sur le dernier titre.
Repost 0
Published by maynine
commenter cet article

Présentation

  • : MuSiQuEs Au BoUt D'uN PiNcEaU.
  • MuSiQuEs Au BoUt D'uN PiNcEaU.
  • : Parfois en fermant les yeux on entend des couleurs...
  • Contact

Peintanotes.

 

Quand la musique devient couleurs...

Si lorsque vous jouez sur un piano chaque note évoque pour vous une couleur.
Si chaque son s’affiche en vert, rouge ou légèrement bleuté de façon irrépressible et incontrôlable.

Si la musique vous prend par le bout des cils jusqu’à vous promener sur un arc en ciel en secouant des poussières d'étoiles.

Alors nous partageons le même trésor.

D’aucuns diront que nous sommes fous ou pour le moins illuminés mais vous et moi savons que ce « don » est magique. 

Recherche

Musichromie.

Un jour je me suis rendu compte que j'entendais en couleur.
Il parait que ça s'appelle la synesthésie.  

En Salles.